Anaa, l'atoll aux nuages verts...

Publié le par Heremoana

L'atoll de Anaa se situe dans l'archipel des Tuamotu à environ 400 km à l'est de Tahiti. D'une dimension de 29.5 km de longueur sur 6.5 km de largeur, il est constitué d'un cordon corallien pouvant atteindre 1.5 km enserrant un lagon d'une surface de 8965 ha ; on dit qu'il est composé de trois bassins. Il est vrai que, vu du ciel, on distingue trois bassins qui forment ce merveilleux lagon original mais, du point de vue des anciens (on retrouve d'ailleurs cette notion dans leurs chants dont l'hymne de Anaa) on distingue deux bassins nommés Anaa taku Tua et Anaa taku Aro. Le lagon se singularise par l'absence de véritable passe qui facilite les échanges avec l'océan, ceux-ci s'opèrent alors par l'intermédiaire de hoa, chenal de faible profondeur praticable à pied. De même, l'absence d'ouverture  dans la ceinture récifale participe au comblement progressif du lagon, expliquant sa faible profondeur. Anaa est peuplée d'un peu plus de 450 habitants. Elle est la plus fertile des atolls des Tuamotu. L'économie y est essentiellement tournée vers le coprah, la chair de noix de coco séchée, qui sert entre autre à la fabrication du mono'i. Désormais, les habitants de Anaa bénéficient également d'équipements modernes depuis l'implantation d'un aérodrome pouvant être desservit par des ATR 42 ou 72 de la compagnie aérienne d'Air Tahiti, d'une antenne de l'Office des Postes et Télécommunication, d'une école maternelle et primaire, d'une infirmerie, d'une mairie, d'une salle omnisport, ... L'électricité y est disponible 24h/24. Le paradoxe pour cette île est de ne pas disposer de véritable port puisque seules des baleinières permettent le ravitaillement en équipements et passagers que des goellettes apportent 2 à 4 fois par mois au grand bonheur des habitants. Enfin, 3 magasins distribuent les marchandises aux îliens ; les prix y sont un peu élevés qu'à Tahiti. Anaa est une île au riche passé. De nombreuses histoires et chants anciens se transmettent dans la tradition orale, peu ont été, jusqu'à présent, consignés dans des livres. On dit qu'aux temps anciens il y avait 6 villages : Tukuhora, Temarie, Otepipi, Putuahara (Kotikaroa), Tematahoa et Tekahora . Les 5 premiers villages ont leur église (en plus ou moins bon état). On y trouve  d'anciens vestiges de vie communautaires comme des puits, des citernes d'eau, des habitations, des cimetières, ... Aujourd'hui, le village principal est Tukuhora, les autres ne sont plus habités quoique depuis quelques temps des habitants tentent de les restaurer. Anaa était également réputée pour ses guerriers, les Kaito, dont la renommée dépassait largement le cadre de leur île. Ils étaient d'ailleurs surnommé les Parata du nom polynésien du requin à ailerons blancs du large, un redoutable prédateur.Anaa est une île d'une incroyable splendeur, sa beauté, son élégance et surtout ses histoires mystiques font rêver. Imaginez vous sur cet atoll avant l'arrivée des étrangers et des missionnaires, au temps des Parata...  Ne sentez vous pas un frisson vous traverser l'échine ??? 

Publié dans Présentation

Commenter cet article